Partage des tâches "à la collongeoise" Version imprimable
23-05-2010

Comme presque partout, le Conseil municipal est dirigé par un bureau, composé de membres des divers partis, qui occupent les rôles de Président, Vice-président, Premier secrétaire et Deuxième secrétaire, selon un tournus annuel équitable - mais non écrit - qui fait que chacun des quatre partis communaux a l’occasion de présenter un de ses membres pour la charge du Président du bureau et du Conseil municipal une fois par législature.

Jusqu'à présent, cette coutume avait été respectée, même lorsque le tour d'Autrement était venu en 2007 : c'est Jean Luc Favre qui avait occupé le fauteuil de Président du Conseil pendant une année.

Le tournus a été remis en question au soir du 17 mai dernier, alors que c’était le tour de Renaud Dupuis d’accéder à la Présidence : les libéraux ont proposé un candidat qui a été élu avec toutes les voix de l’Entente, preuve évidente que l’affaire était organisée de longue date.

Bien entendu, les règles de la démocratie n’interdisaient pas cette manœuvre, mais nous considérons que cette façon de procéder est une atteinte volontaire au bon fonctionnement du Conseil municipal et une marque de mépris à notre égard. On ne peut pas partager toutes les tâches selon une règle et changer de règle juste pour la Présidence. Nos élus ont réagi en lisant une déclaration, en refusant la place de deuxième secrétaire qu’on leur proposait - comble de l'ironie, c'est les radicaux qui ont proposé la candidature de Renaud ! - et en quittant la séance.

Les réactions ont failli fuser, mais certains se sont rendu compte que si les élus d'Autrement avaient quitté la salle, il y avait des membres d'Autrement dans le public : on a donc assisté à une version inédite de "Cris et chuchotement" où chacun tentait de convaincre son voisin qu'il fallait faire comme si de rien n'était...

Pris de cours par notre réaction, le Conseil municipal, après une interruption de séance, a fini par élire une libérale supplémentaire au Bureau, on se demande bien pourquoi !

En fin de séance, Madame la Maire n'a pas manqué d'entonner un refrain que nous commençons à bien connaître sur le comportement inadéquat d'Autrement, ses réactions disproportionnées, ses propos excessifs, ses accusations injustes, son refus de la démocratie, ses attaques personnelles durant la campagne de la Tranchée etc...

Evidemment, quand régnait la Pensée Unique, la vie politique collongeoise était certainement plus harmonieuse...

 


PS : un communiqué de presse a été envoyé à quelques journaux de la place, notamment la TG et le Courrier. Il résume l'article ci-dessus et contient la déclaration d'Autrement au Conseil municipal.

Un article est paru dans la Tribune de Genève du 25 mai 2010. Notre ami Renaud est devenu Arnaud, mais c'est un détail....

 

Dernière mise à jour : ( 09-01-2011 )
 
< Précédent   Suivant >