Les Brèves du CM, no 17 Version imprimable
12-10-2009

Les Brèves du Conseil municipal

version *pdf

Edito 

Séance de rentrée consacrée à une première lecture du projet de budget 2010 ; à part les interventions adéquates de nos représentants, il ne se passe pas grand-chose, car l’essentiel du travail est fait dans les commissions.
Mais la politique, c’est comme les soldes : on trouve toujours quelque chose d’intéressant.

Bonne lecture !

 


Séance du 28 septembre 2009

 

Bienvenue 


Une nouvelle collaboratrice de l’Etat civil et un nouveau collaborateur de la Voirie sont présentés au Conseil. Yannick Hirschy, le nouvel animateur du Point d’Interro, et Coralie Teutschmann, la nouvelle travailleuse sociale hors les murs (TSHM) sont invités à se présenter en quelques mots.

La Présidente du Conseil inaugure une rubrique : les félicitations de la Présidente, qui s’adressent, semble-t-il, à toutes celles et ceux qui ont fait quelque chose de remarquable – à ses yeux - dans la Commune : cela va de la qualité des jus de fruits proposés au marché à la performance sportive. « Le communier du mois », en somme.

Il y a tout lieu de craindre que cette consternante distribution de bons points devienne incontournable….

 


Budget des commissions 

Les commissions ont travaillé depuis fin août sur la part du budget de la Commune (env. un tiers) sur laquelle elles ont un pouvoir de décision. Il ressort de ce travail un ensemble de propositions budgétaires qui sont soumises au Conseil et intégrées dans le projet de budget du prochain exercice.
Parmi les propositions soumises au Conseil ce soir-là :

  • Adhésion au concept Mobiliy (proposition d’Autrement) : refusé par 13 voix contre 5.
  • Augmentation du nombre des cartes journalières CFF (demande d’Autrement). Le Conseil administratif répond que ce budget est de son ressort et que la décision lui incombe. Tout le monde a compris que ça voulait probablement dire non.
  • Subvention de l’Association de Sauvegarde du Léman (ASL) : le Conseil administratif répond que la Commune est déjà membre, et que si l’ASL a besoin d’argent, elle doit faire une demande.
  • Prise en charge du déficit du Jardin d’enfants (demande d’Autrement) : le Conseil administratif répond que si on commence à couvrir les déficits, ce n’est plus la peine de faire des budgets. L’avis de la majorité, c’est que le Jardin d’enfants n’a qu’à se débrouiller pour tourner avec le montant accordé par la Commune, qui ne doit en aucun cas dépasser le 50% des revenus. Pourquoi cette limite ? On n’en sait rien, mais il n’est pas question d’y toucher.
  • Bien qu’on soit maintenant dans l’urgence, ne serait-il pas possible de prévoir pour le renouvellement de la chaufferie de la Mairie une solution « durable » (demande d’Autrement). Le Conseil administratif répond qu’il fera en sorte de passer l’hiver en l’état, et qu’un projet basé par exemple sur la géothermie sera proposé dans le courant de l’année prochaine

Il faut dépenser !

Alors qu’il n’y a guère, on prônait la restriction des dépenses même après des exercices fortement bénéficiaires, voilà aujourd’hui que le président (libéral) de la commission des finances et le conseiller administratif en charge nous invitent à consommer sans délai l’éventuel excédent 2009, quitte à anticiper des dépenses prévues pour 2010.

On croit rêver quand on entend le même président de la commission des finances affirmer qu’une commune n’est pas là pour faire des bénéfices : c’est ce que nous disons depuis 2003 ! Mais point d’enthousiasme excessif : à la lumière des options prises pour les budgets 2010, on est encore loin d’une débauche de dépenses, et n’oublions pas que cette nouvelle stratégie est certainement inspirée par la peur d’une nouvelle péréquation entre les communes, et par l’idée qu’il vaut mieux « claquer » le bénéfice plutôt que de le partager avec les communes moins fortunées….  

 


Décisions


Un crédit de CHF 400'000.- est voté pour le réaménagement du cimetière. A une question d’Autrement sur l’importance des honoraires de l’entrepreneur (30 % du devis !), le Conseil administratif répond vertement que le choix des entrepreneurs est encore une prérogative de l’Exécutif et qu’il n’y a rien à dire là-dessus. Est-il possible qu’on ait touché un endroit sensible ?

 


On apprend...

 

  • Que l’ouverture de la crèche intercommunale est repoussée d’un mois, à début mars 2010 : il y aurait quelques problèmes avec l’entreprise générale...
  • Que le bâtiment Manor est le premier projet commercial entièrement chauffé grâce à la géothermie en Suisse. Si seulement la dynastie locale à l’origine de ce projet privé pouvait souffler quelques idées à nos autorités pour des projets publics…
  • Que le Conseil administratif a reçu les délégués de la Poste, et leur a signifié que la fermeture du bureau de Collonge n’était pas une option acceptable pour le moment.

 

*****

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour : ( 09-01-2010 )
 
< Précédent   Suivant >