Les Brèves du CM, no 13 Version imprimable
16-04-2009

Les Brèves du Conseil municipal

version *pdf

Edito 

Le débat sur la Tranchée couverte continue, et un deuxième front s'est ouvert au Grand Conseil : sous la présidence de David Amsler (tiens, tiens !) la commission des travaux examine l'opportunité d'ajouter 21 millions de francs à la mise du canton. La bataille sera rude, les socialistes et les verts feront très probablement un rapport de minorité et - nous l'apprenons à l'instant de mettre sous presse - le groupe Autrement sera auditionné par la Commission. Les enjeux communaux se disputent aussi souvent au niveau cantonal, ne l'oublions pas.

Bonne lecture !

 


Séance du 30 mars 2009

 

Un bus, ça tourne énormément...

Un des arguments massue en faveur de la Tranchée couverte, c'est qu'on ne peut pas faire de giratoire au carrefour de Vésenaz, car les grands bus à 2 accordéons ne pourraient pas tourner. Ce postulat ne reposait apparemment pas sur grand-chose, puisque notre groupe produit aujourd'hui les calculs d'un bureau d'ingénieurs qui prouvent le contraire.

Nous savons depuis longtemps que des solutions alternatives qui résolvent les problèmes de sécurité de ce carrefour n'ont jamais été étudiées sérieusement : en voilà une preuve de plus. Les schémas ont été remis au Conseil Administratif, à toutes fins utiles !

Nous apprenons par ailleurs que dans le cadre de l'examen du Projet de loi 10441 (celui qui propose que le canton rajoute 21 millions pour la Tranchée couverte), la Commission des travaux du Grand Conseil auditionnera le CA le 1er avril.
Le groupe Autrement fera jouer ses relais au Parlement pour être entendu également.  

 


 

Les dossiers qui s'enlisent...

 

  • Le Centre sportif intercommunal a du plomb dans l'aile : une réunion du Comité est prévue en mai ou en juin, mais le CA fait savoir que l'ampleur du projet diminue, que le nombre de communes intéressées régresse. On ne sent pas une motivation de haut niveau; c'est vrai que les dossiers intercommunaux sont difficiles et qu'en cas de réussite, il faut partager les lauriers….
  • Toujours pas de représentant du Conseil administratif au Comité du Point d'Interro. Evidemment, c'est un siège moins prestigieux que celui de la Fondation de la Pallanterie, et les usagers du Point d'Interro ne sont pas des électeurs... Par ailleurs, le projet de déplacement du Point d'Interro se poursuit, sans aucune concertation avec les usagers depuis plusieurs mois...
  • Après la journée du vélo électrique en octobre de l'année dernière et le subventionnement communal pour quelques 35 vélos, il n'y a pas de budget pour continuer cette action en 2009, selon le conseiller administratif chargé des finances. Un coup d'épate, mais pas de suivi cohérent, c'est exactement ce que nous dénoncions il n'y a pas longtemps.
  • La fontaine autrefois située devant l'ancienne Migros aurait été déplacée sans droit par la commune; un groupe de citoyens scandalisés ayant pris fait et cause pour la sauvegarde de ce monument, l'affaire est aujourd'hui entre les mains du Tribunal administratif. La Commune ne cédera pas, nous dit-on…Ira-t-on jusqu'au TF pour une fontaine ?
  • Une bande de terre agricole appartenant à la commune est utilisée indûment depuis plusieurs années comme parking et dépôt de matériel. L'affaire serait triviale si cette bande de terre ne longeait un palais et si l'utilisateur indélicat ne s'appelait Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud. Il semble qu'on attende sa visite dans le courant du printemps : peut-être nos autorités oseront-elles lui toucher un mot de cette affaire ?
  • Le projet d'EMS à côté du CESCO est abandonné. On cherche aujourd'hui un emplacement situé au centre de la Commune : l'emplacement actuel de la voirie ne serait-il pas idéal ?


 

Modération du trafic

Une zone 30 verra le jour dans le périmètre chemin des Gotetettes / chemin de la Californie / chemin du Grand Communal : un crédit de Fr. 600'000.- est voté. 

Modération du trafic sur les chemins de la Savonnière, de Contamines-sous-Cherre et du Château-de-Bellerive : un crédit de Fr. 350'000.- est voté. •

Dans le quartier du Pré-de-la-Croix / chemin de Tremessaz, ainsi que dans le hameau de Saint-Maurice, divers aménagement de la circulation sont proposés.

 


 

Fermeture de la Poste ?

Selon le Syndicat de la Communication, le bureau de poste de Collonge-Bellerive est sérieusement menacé de fermeture dans les 3 ans, comme 1158 autres offices de poste de ce pays. Pour l'instant, la Poste refuse de confirmer la liste publiée par le syndicat (ici ). Une affaire à suivre avec beaucoup d'attention.  

 

*****

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour : ( 25-05-2009 )
 
< Précédent   Suivant >