A propos du crédit supplémentaire pour la Tranchée Version imprimable
01-03-2009

Intervention de Renaud Dupuis sur l'ideé d'un crédit supplémentaire pour la traversée de Vésenaz

Séance du Conseil municipal du 23 février 2009

Microsoft Word - CM du 23.02.09.doc

 

On en avait rêvé, ils vont le faire…

 

Dire que cela ne nous a pas surpris d’apprendre officiellement, le soir le la commission finances, qu’il était envisagé par les partis de l’entente de rajouter 8 millions aux 12 millions déjà votés par le CM est un euphémisme !

Nous avions plutôt été agréablement surpris quand démocrates-chrétiens et radicaux avaient clairement annoncé que pour eux aussi, la traversée appartenait au passé, qu’il fallait aller de l’avant et trouver d’autres solutions. Ce bel éclair de lucidité n’aura semble t-il été que feu de paille, consumé par la sacro-sainte « entente » avec leurs cousins libéraux.

 

Alors bien sûr, Collonge-Bellerive réalise année après année des bonnis indécents et possède donc un « trésor de guerre » important. Alors bien sûr, les champions de l’économie de bout de chandelle (je sais, je me répète) nous parle d’investissement indispensable en temps de crise :

 

-Creuser un trou, au propre et au figuré, de 8 millions supplémentaires, pour y enterrer des voitures peut représenter, aux yeux de certains, un bon investissement.

 

-Investir par contre quelques milliers de francs pour un demi-poste de TSHM, afin de garantir un meilleur avenir à certains jeunes de la Commune, ou financer une étude énergétique approfondie pour transformer un ancien bâtiment en un bâtiment économe en énergie, sont considérés par ces mêmes personnes comme des dépense somptuaires dont on ne peut en aucun cas s’offrir le luxe.

 

Si nos calculs sont bons, il reste donc quand même 40 millions pour le financement de la tranchée qui devraient êtres versés par le canton, sur la facture totale estimée de 60 millions (et qui sera certainement supérieure).

Or, le crédit ayant été voté depuis plus de 3 ans, le Grand-Conseil devra le re-voter, celui-ci ayant dépassé sa date de validité.

Après le classement effectué par la Confédération, le canton prendra t-il le risque de financer tout seul un projet considéré par celle-ci comme secondaire ?

 

Alors, soyez sérieux, n’essayez pas de faire survivre un projet moribond, mais poursuivons, avec le canton, l’élaboration et la réalisation d’une étude globale afin de limiter la circulation sur cette route et étudions immédiatement les possibilités offertes pour sécuriser le carrefour de Vésenaz, aucune étude réelle n’ayant été menée à ce jour.

 

Il en va de la crédibilité de notre commune.

 

Je vous remercie de votre attention 

 

Dernière mise à jour : ( 28-11-2010 )
 
< Précédent   Suivant >