A propos des transformations à l'école enfantine Version imprimable
27-01-2009

Intervention de Renaud Dupuis à propos des transformations de l’école enfantine

Séance du Conseil municipal du 26 janvier 2009

 

Nous désirons soulever le point de l’isolation du bâtiment et donc celui des économies d’énergie en découlant.

En effet, après les mises en garde budgétaires et la sombre peinture de l’avenir économique que nous a exposées Thierry Lacraz, nous croyons qu’une autre mise en garde peut et se doit d’être faite pour l’avenir de la planète, qui, aux yeux d’Autrement, va bien plus loin que la crise économique actuelle, car il s’agit effectivement d’un problème non pas de vie mais de survie.

Une commune riche comme Collonge-Bellerive ne peut pas, à notre avis, ne pas tout mettre en œuvre lors de ses constructions ou de ses transformations de bâtiments, pour limiter l’impact de celles-ci sur l’environnement.

Nous vous rappelons qu’à l’époque de feu le comité Agenda 21, une grille avait été mise en place pour évaluer les projet du point de vue développement durable. Cette procédure a été abandonnée, ce que nous regrettons bien évidemment. Cela aurait permis, en amont, de discuter de ces points.

Aujourd’hui, sans remettre en cause le travail global effectué par l’architecte, la réponse apportée à cette question par le mandataire n’est, à notre avis, pas acceptable.

Soit, l’explication apportée pour la non utilisation de panneaux solaires est compréhensible.

Cependant, nous pensons que tout n’a pas été entrepris auprès de la commission des sites quant à leur demande de ne pas changer les fenêtres. Ceci est un débat existant pour tous les bâtiments anciens et, avec l’appui du ScanE (service cantonale de l’énergie), cette situation peut être inversée.

Ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres points concernant les économies d’énergie possibles.

Nous pensons que la préservation de la planète prime sur celle d’un bâtiment, cette façon de voir se répandant heureusement de plus en plus.

Nous estimons donc qu’une étude plus poussée sur ce sujet devrait être menée et qu’une claire volonté politique à ce sujet du Conseil municipal devrait être mise en avant. Pourquoi ne pas se fixer l’objectif d’atteindre le standard Minergie de rénovation, comme le font d’autres communes ?

Nous demandons donc, sans remettre en cause le projet dans sa globalité, que soit votée une demande afin de pousser les études thermiques du bâtiment en collaboration de tous les partenaires concernés.

Nous sommes conscients que nous partageons tous ici les préoccupations de l’avenir de notre planète, en delà de celui de la commune de Collonge-Bellerive.

Nous sommes persuadés que vous comprendrez dans ce sens notre intervention, et vous remercions sincèrement de votre attention.

Dernière mise à jour : ( 28-11-2010 )
 
< Précédent   Suivant >