A propos du budget 2009 Version imprimable
08-12-2008

Intervention de Renaud Dupuis à propos du projet de budget 2009

Séance du Conseil municipal du 17 novembre 2008

 

Voici venu le temps, non pas des cerises, mais du vote du budget, comme chaque année à pareille période.

Mais cette année, la situation est quelque peu différente des précédentes, la situation économique due à l’ultra-libéralisme de ces dernières années ayant fini par arriver là ou elle devait, à savoir dans le mur.

Durant cette période faste, un parti ayant alors la majorité absolue au sein de cet émicicle a voté une baisse du centime additionnel, combattue à l’époque par tous les autres partis.

Ce même parti ayant à présent peur des comptes déficitaires dès 2010, demande de procéder, par son représentant présidant la commissions des finances, à des coupes dans le budget, et ceci juste avant son vote.

Cette façon de faire, disons-le, ne nous convient absolument pas.

En effet, les budgets de toutes les commissions ont été votés peu avant par les commissions respectives, puis par la commission finance, avant d’être acceptés par le Conseil municipal lors de sa dernière séance.

Il n’est pas bon ni digne pour les autorités communales de céder à la panique et de concocter en vitesse et de façon arbitraire un budget revu à la baisse de quelques 165'000.- Sfr sur un budget global de plus de 22 millions.

Certains diront que c’est faire preuve de prévoyance et de réactivité de procéder ainsi, mais, pour Autrement, ceci se nomme de la poudre aux yeux.

En effet, cela démontre au contraire de la précipitation dans une prise de décision non concertée avec les commisssions, défiant donc tout le travail effectué par celles-ci, car sans possibilité de retour vers la commission faute de temps et donnant une image de « panique à bord » des autorités communales.

 Nous ne prônons pas une hausse du centime en cette période difficile, mais nous posons la question suivante: une vision à plus long terme, donc sans baisse intempestive du centime, n'aurait-elle pas permis de passer cette crise avec plus de sérénité, sans panique et sans modifications de dernière minute du budget, aussi peu démocratique qu’utile.

 Certe des économies sont réalisées, mais tellement dérisoires par rapport au budget et sans aucune mesure avec le bénéfice de toute manière attendu.

 La valeur fondamentale de référence pour Autrement est le développement durable, avec ses trois piliers que sont l’environnement, le social et l’économie.

Ce dernier point traversant à l’heure actuelle une grave crise, il est d’autant plus important que les 2 autres pôles restent en équilibre.

Cela oblige à fixer des priorités qui ne sont hélas jamais exprimées au Conseil municipal et c’est pourquoi l’on arrive à dépenser (c’est le cas de le dire !) un temps fou à faire des économies de bout de chandelles telles celles réalisées lors de la dernière comm. finances et qui montrent une fois encore la politique à court terme menée par la majorité.

Pour Autrement, les priorités au niveau social sont bien entendu la crèche avec un bon fonctionnement, c’est à dire avec un budget de fonctionnement ne cherchant pas l’économie à tout prix (Autrement ayant été écarté du groupement intercommunale pour la crèche, nous redoutons en effet une telle politique) mais la qualité des prestations données aux parents et une aide au développement de l’ordre de  0,7% car en  raison de la crise économique mondiale, il est de notre devoir d‘aider ceux qui en souffriront le plus.

Au niveau environnemental, la priorité est et sera de tout mettre en œuvres  avec les moyens mis à notre disposition et dans une perspective à long terme pour que les budgets favorisant la mobilité douce et les économies d’énergie ne soit pas diminués mais au contraire augmentés. Mais est-ce possible dans cette commune ?

L’année dernière, à pareille époque, nous avions dit notre satisfaction d’être parvenu à faire doubler le budget d’Agenda 21. Ironie du sort, celui-ci a été enterré moins d’une année après par une majorité libéro-radicale qui avait pourtant voté celui-ci.

Concernant les investissements, qu’ils soient sociaux ou environnementaux, ils ne devront pas êtres réduits et auront la priorité d’Autrement, le groupe préservant néanmoins ce qui est déjà acquis au niveau sportif et culturel, car les investissement doivent continuer, la commune ne devant pas avoir de vision de repli. C’est en effet durant ces périodes difficiles que les communautés publiques doivent soutenir l’économie. Cela n’empéchant pas d’être vigilant quant aux retombées financières des frais de fonctionnement issus des ces investissements.

Pour Autrement il est évident que le trésor de guerre de Collonge-Bellerive, soit les bonis accumulés ces dernières années, doit servir aujourd'hui au maintien et à l'amélioration de l'ensemble des structures de la commune et au bien-être de ses citoyens. Ne laissons pas dormir cet argent plus longtemps en vue de la réalisation d'un « vieux » projet, qui n’a aucune vision à long terme et qui sera lui un véritable gouffre financier.

En conclusion, et bien que cela ne nous enchante pas vu les coupes effectuées, le groupe Autrement a voté ce budget qui, malgré les réserves exprimées, est un budget équilibré, en légère augmentation par rapport à celui de 2008, ceci par respect pour tout le travail effectué par les commissions et les collaborateurs communaux.

 Merci de votre attention.

 

Dernière mise à jour : ( 01-03-2009 )
 
< Précédent   Suivant >